Qui sommes nous ?

Nous sommes Greg et David, 2 amis du même petit village, passionnés par plein de choses, dont la photo. Cela fait 2 ans que nous réalisons les reportages de mariage en duo.

Pourquoi choisir deux photographes?

    Avoir 2 photographes présents à son mariage permet une multitude de choses. Nous pouvons couvrir les préparatifs de la mariée et du marié qui se déroulent généralement en même temps mais pas au même endroit... Cela nous permet également d'avoir 2 angles différents pour tous les moments importants de la journée: La remise du bouquet par exemple, quand le futur vient sonner à la porte et  découvre sa future épouse dans sa robe. Nous faisons les photos du point de vue du marié et de la mariée, depuis l'extérieur et l'intérieur de la maison en même temps. La sortie de la commune ou de l'église aussi, vue de dehors, avec les invités qui attendent impatiemment, les mains pleine de riz et, dans l'église, la nervosité toute légitime des nouveaux mariés qui vont faire leur sortie. Ce sont 2 exemples mais beaucoup d'autres moments se prêtent à ces 2 angles comme les discours, le lancé de bouquet, l'ouverture du bal et bien d'autres. Cela permet aussi de diviser par 2 le risque de manquer un chouette moment. ;-)

 Outre le double angle de vue "physique", il y a aussi nos points de vue artistique, nous aurons 2 visions de cette journée.

 

Greg est aussi passé maître dans l'art du drone, sous réserve des autorisations nécessaires et d'un temps clément, vous pourrez avoir un point de vue aérien du vin d'honneur ou des photos de groupe. Il maîtrise également le lightpainting, technique qui permet de prendre des photos, en pause longue, dans l'obscurité et de pouvoir éclairer les mariés de manière particulière qui peut donner des photos originales et sympas. Tout ça sans rien rater des à-côtés puisque nous sommes 2.

Bref, à 2 nous voyons et photographions deux fois plus de choses, nous pouvons proposer plus de fonctions, plus d'idées, plus d'options. Et tout ça pour à peu près le prix moyen d'un seul photographe.... n'hésitez pas à nous contacter pour en savoir plus.

Notre vision d'un reportage de mariage

Nous sommes là pour immortaliser le plus beau jour de votre vie, c'est une pression, un métier mais aussi un bonheur. Concernant notre vision du reportage de mariage, elle est assez simple. Nous restons discrets, le plus possible. L'idée n'est pas d'aller déranger les gens, de les faire poser, de faire des mises en scènes ou de constamment se mettre devant les gens pour qu'ils ne voient plus rien .. Le but est de documenter cette merveilleuse journée, au naturel. Bien entendu, selon le feeling du moment, selon les invités, selon vos envies aussi, on peut faire des photos particulières, des photos de groupes, de familles etc... mais lors de la journée et des moments importants surtout, il est important pour nous que les invités ne se disent pas "pfffffff ce photographe est pénible à toujours se mettre devant nous ou à nous demander de sourire sans cesse". Même si on se mettra devant eux pour faire la bonne photo, on s'abaissera ou on leur laissera la vue libre dès que possible. Je précise ce point, même si ça me parait évident, parce que presque à chaque mariage on nous raconte une anecdote dans ce genre là avec un photographe... Nous c'est "bon esprit", sympathie, simplicité et efficacité. Il nous arrive souvent de donner un coup de main pour l'organisation, pour déplacer des tables, pour porter des choses quand il faut, ça fait aussi partie du métier. 

Cette année nous avons décidé de changer notre fusil d'épaule, ne pratiquons un tarif horaire, avec des options comprises ou non selon la durée du reportage. Nous travaillions avant avec des formules mais le tarif à l'heure permet de coller au mieux à vos besoins, tous les mariages, toutes les organisations sont différentes. Bien entendu nous ne sommes pas "à la minute", si vous avez pris du retard, nous n'allons pas partir comme ça sans avoir fini notre travail, j'ai couvert peu de mariages qui respectaient scrupuleusement l'horaire prévu ;-). Une des options qui nous tient particulièrement à cœur et qui est comprise à partir de 6h de reportage est le petite séance de photo de couple que nous faisons quelques semaines avant le jour J. Elle nous permet de briser la glace, d'apprendre à un peu se connaitre et, du coup, d'être beaucoup moins mal à l'aise devant l'objectif le jour J. En plus vous aurez de chouettes photos de vous que vous pourrez utiliser pour votre déco si vous voulez . 

Pourquoi est-ce "si cher" un photographe de mariage?

Il est que dans le budget total d'un mariage, le photographe est une partie non négligeable. Nous recevons souvent les mêmes questions de la part des futurs mariés et je pense qu'une brève explication du travail et de l'investissement que ça représente est nécessaire.

Pour pouvoir faire un reportage de mariage, il y a pas mal de frais à amortir comme le matériel photo à proprement parler (2 appareils photos professionnels, des objectifs, des flashs, des batteries, des cartes mémoires, sacs,..  On arrive à plus de 7000 euros de matériel. Il y a aussi tout ce qu'il faut sur le côté : un ordinateur, les programmes de retouches, le site internet, le référencement web, les espaces de stockage pour sauvegarder vos photos, ... Ce n'est qu'un aperçu de ce qu'il faut avant même de commencer ;-). Bien entendu, tout ceci est à amortir sur plusieurs années mais il faut en tenir compte.

Ensuite il y a le temps passé, c'est souvent là que les gens sont un peu surpris. Tous les mariages sont différents, toutes les organisations sont uniques mais prenons un mariage-type comme exemple, un "mariage moyen" selon internet : une journée complète jusqu'à l'ouverture du bal, de 10h à 22h facturé 1400 €. Voici un détail des heures de travail pour 12h de reportage:

  • préparation du mariage (rendez-vous avec les mariés, mail, téléphone,... ) : 2h

  • Jour J : 12h 

  • Trajets/déplacements (pour le rdv et le jour J) : 2h

  • Export, sauvegarde des photos en sécurité sur différents support : 1h30

  • Tri et sélection des photos (imaginons 1500 photos prises, pour 500 rendues) : 3h

  • Retouche des 500 photos sélectionnées, 2,5 minutes par photos :  21h

  • Export des photos aux différents formats, sauvegarde : 1h30

  • Création du livre d'épreuves et de la galerie web : 3h

On arrive à 46 heures de travail pour un reportage de 12h le jour J. 1400€ c'est la somme payée par les mariés, à laquelle on doit déduire les taxes, les cotisations et assurances. Il ne reste déjà plus qu'au maximum 1100€. Divisés par 46, cela nous donne un salaire horaire de 24€/h. De ça il faut encore déduire l'amortissement du matériel, l'essence, les frais fixes comme le site internet, le stockage des photos et aussi le "petit matériel" comme l'impression du livre d'épreuves, le matériel pour e photobooth, etc... Au final, le photographe a dans sa poche à peine 1/4 de ce qui pourrait paraître au premier abord (1400€/12h) C'est beaucoup beaucoup moins qu'un plombier, un coiffeur, un électricien par exemple. Et ça pour réaliser les photos qui vous serviront de souvenir d'un des plus beau jour de votre vie... Et tout ça, pour un seul photographe, et nous sommes 2 à couvrir votre mariage ;-) 

Ce n'est évidemment ici qu'un exemple, juste pour donner une idée de ce qu'un mariage représente comme boulot pour nous. On n'est pas juste là pour appuyer sur un bouton pendant le mariage sur un appareil "qui fait tout tout seul" :-)

Qu'est-ce qu'un photographe de mariage ?

Pour finir, voici un texte de Sylvain NORGET qui reflète exactement ce qu’est être le photographe d’un mariage, toutes ces situations nous sont arrivées.Parce que nous ne sommes pas QUE des photographes.

Le fameux stress du mariage.

"Je me suis longtemps demandé, en tant que prestataire « neutre » d’où il pouvait provenir.
Lors de mes premiers mariages en tant que photographe, j’étais stressé parce que je débutais, j’avais peur de rater certains moments, de rendre de mauvaises photos.
Mais ce stress a disparu et heureusement, je n’ai jamais raté de moment et je ne crois pas avoir rendu de mauvaises photos.
Restait le stress de la mariée (et du marié qui n’est en absolument pas épargné). 

J’ai donc cherché à comprendre et j’ai trouvé une réponse : Parce que au bout de plusieurs mariages, c’est la seule réponse que je peux donner.
Le stress est un tout, il est formé de petits rien et de grandes choses qui vont de l’organisation, au choix de l’engagement pour la vie. Le terrain est vaste.
Lorsque des mariés choisissent de faire appel à une wedding planner, ils se déchargent d’une partie de ce stress qui se transmet de mères en filles, de pères en fils.
Mais qu’ils l’organisent seuls ou accompagnés, il est toujours là, soit il arrive tôt soit il se déclenche tard.
A force de photographier des mariages, je me suis rendu compte d’une chose : je suis le seul prestataire qui reste avec les mariés du début à la fin le jour J, parfois de très tôt le matin à très tard dans la nuit.

Une fois que j’ai compris ça, mon travail a pris un aspect différent. Je ne suis plus là que pour prendre des photos, même si c’est ce pourquoi on m’a engagé.
Le photographe est le lien entre chaque événement de la journée, il sait que très rares sont les fois où il se passe un incident, il sait par expérience que la mariée (plus que le marié, robe oblige) est la star de la journée avec tout ce que cela comporte de positif et de négatif ; Une mariée est extrêmement sollicité, elle va se faire coiffer, maquiller, elle va enfiler sa robe, on va l’aider, la mère, la belle-mère iront de leurs compliments, de leurs larmes versées, de leur stress légitime mais trop expressif parfois. La mariée est celle qui sera la plus regardée, où qu’elle aille, où qu’elle entre, mairie, église, salle de bal, elle sera observée, étudiée, épiée, on la prendra par la main sans qu’elle ne donne son avis pour poser avec de lointains cousins (je vous en conjure, n’invitez QUE des gens que vous aimez, c’est votre mariage et le « il faut inviter untel parce que … » ne doit pas exister) Elle saluera, remerciera, embrassera, sourira, marchera, posera, mangera parfois peu, ne boira pas assez d’eau et tout cela plusieurs fois dans la journée.
Le photographe doit être celui va l’accompagner, autrement.
Il s’agit de parler calmement, la rassurer sans l’agacer, lui dire que tout va bien se passer parce que c’est vrai, parce que ce n’est pas un examen, ce n’est pas un concours d’entrée à une grande école, c’est un moment intime qui touche une des choses les plus importante de nos vie, l’amour. Le stress c’est aussi ça et c’est nous qui devons le gérer.
Il m’est arrivé d’accompagner une mariée à l’église, parce qu’elle avait tout planifié sauf la voiture qui la déposerait à la cérémonie religieuse.
Il m’est arrivé de jouer le garde du corps, poli, mais ferme, quand les passants s’approchent de trop près d’une robe très blanche.
Il m’est arrivé de calmer une mariée terrifiée dans une voiture, nous y étions seuls et elle attendait le GO pour entrer dans l’église mais sentait son corps se dérober. Il fallait quelqu’un pour l’écouter, lui parler, la faire rire.
Il m’est arrivé de convenir d’un signal d’intervention pour sortir la mariée d’une conversation, d’une situation étouffante.
Il m’est arrivé de calmer des parents accablés par une mariée énervée parle mauvais temps et qui ne se rendait plus compte de l’intonation violente de sa voix.
Il m’est arrivé de transporter des chaises, des tables ou de devoir en trouver même si je ne suis pas là pour ça.
Il m’est arrivé de partir bien après l’heure prévue parce qu’il y a des choses qu’on ne peut pas manquer.
Il m’est arrivé de poser des voiles, de faire penser à prendre ce bouquet de la marié qu’on oublie souvent sur un coin de table, de lui apporter une bouteille d’eau, de lui tendre une cigarette, etc.…
Pourquoi ? Parce qu’à force d’être là tout au long de la journée, on devient un membre provisoire de la famille, du cercle d’ami, on est le plus proche, celui qui doit être le plus discret possible mais qui doit aussi se faire entendre au moment où il faut.
Le travail d’un photographe ne s’arrête plus aux photos et c’est tant mieux. Mon métier est plus humain que ça et il nécessite beaucoup d’implication, beaucoup plus qu’on ne l’imagine lorsqu’on le commence.
Il y a beaucoup de boulots qui me stressent dans ma vie de photographe mais suivre un mariage, jamais. Je vois ces visages heureux, ces émotions belles et touchantes, ces lieux souvent magnifiques, mon travail est de les fixer sur des photos et j’adore ça.
Si j’ai bien fait mon travail à la fin de la journée, c’est que j’aurai réussi à atténuer un peu de ce stress et de cette « colère » qui n’en est parfois que la manifestation logique."
Sylvain Norget